Chez Nous

Tu entres, ici dans un havre de paix ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mardi 6 octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joa
Admin
Admin


Nombre de messages : 13100
Age : 69
Localisation : Martigues
Réputation : 0
Date d'inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Mardi 6 octobre   Mar 6 Oct - 10:00



Aujourd'hui nous fêtons Saint Bruno
Fondateur des Chartreux (+ 1101)
Il avait tout pour faire une belle carrière d'universitaire ecclésiastique, ce fils d'un riche marchand des bords du Rhin. Originaire de Cologne, il avait étudié dans sa ville natale et puis l'avait quittée, âgé d'une quinzaine d'année pour aller se perfectionner à Reims. A 24 ans, le voilà devenu écolâtre, chargé d'étudiants. Sa réputation est si flatteuse qu'il devient chancelier de l'archevêque de Reims, Manassès de Gournay. Mais l'archevêque est indigne. Il a payé ses électeurs et Bruno le dénonce. On lui offre de lui succéder, Brunon refuse. Et c'est alors la rupture. Cette brillante carrière ne le comble pas, il ressent un vide dans son coeur, une soif le consume. Il n'est pas fait pour les "combines", il veut être à Dieu seul. A 52 ans, en 1084, il vend tout ce qu'il possède et, avec quelques amis qui partagent ses aspirations, il tente un premier essai de vie érémitique au prieuré de Sèchefontaine près de Reims. La forme de vie dont il rêve ne s'y trouve pas. Il lui faut la créer. Saint Hugues, évêque de Grenoble, met à la disposition de Bruno et de ses compagnons une "solitude" dans le massif alpin de la Grande Chartreuse. Bruno y élabore ce qui deviendra la Règle des Chartreux, faite de solitude en cellule, de liturgies communes et de travail manuel. Le pape Urbain II l'ayant appelé comme conseiller, il quitte à regret la Chartreuse pour Rome. Ne pouvant s'habituer à la vie "du siècle", il obtient de se retirer en Calabre où il fonde une nouvelle communauté cartusienne à La Torre. C'est là qu'il mourra dans une solitude bienheureuse :
" L'air y est doux, les prés verdoyants, nous avons des fleurs et des fruits, nous sommes loin des hommes, écrivait-il à un vieil ami de Reims. Comment dépeindre cette fête perpétuelle où déjà l'on savoure les fruits du ciel ?".

mais aussi Saint Thomas
Apôtre (1er s.)
Thomas appelé Didyme (le Jumeau) fait partie du petit groupe de ces disciples que Jésus a choisis, dès les premiers jours de sa vie publique, pour en faire ses apôtres. Il est "l'un des Douze" comme le précise saint Jean (Jean 21. 24). Le même Jean nous rapporte plusieurs interventions de Thomas, qui nous révèlent son caractère. Lorsque Jésus s'apprête à partir pour Béthanie au moment de la mort de Lazare, il y a danger et les disciples le lui rappellent :" Rabbi, tout récemment les Juifs cherchaient à te lapider." Thomas dit alors aux autres disciples :" Allons-y, nous aussi, pour mourir avec lui." Dans cette parole est préfigurée le martyre futur de celui qui, dès le début, a donné sa vie à Jésus. Lors du dernier repas, lorsque Jésus annonce son départ, c'est Thomas, la gorge nouée sans doute, qui pose la question :"Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment saurions-nous le chemin ?" - " Je suis le chemin, la vérité et la vie", répond Jésus. Mais, c'est grâce à ses questions et à ses doutes que Thomas, doit sa célébrité. Le voici qui revient d'on ne sait où :"Nous avons vu le Seigneur !" - " Si je ne vois pas dans les mains la marque des clous, si je ne mets pas ma main dans son côté, non, je ne croirai pas. " Pour la postérité, il a reçu le qualificatif d'Incrédule. C'est grâce à cette incrédulité, à cet esprit scientifique pourrait-on dire, qui ne croit que ce qu'il a vérifié, que nous devons la certitude qui nous habite. On oublie souvent que Thomas est surtout le premier qui, devant le mystère des plaies du Christ ressuscité, a donné à Jésus son véritable titre :"Mon Seigneur et mon Dieu."
"O miracle inouï, la paille touche le feu et fut sauvée. Thomas mit sa main dans le Côté brûlant de Jésus-Christ et ne fut pas consumé par ce toucher. Il transforma la méchanceté de son âme en foi bénie. Avec ferveur, il s’écria du fond de son âme : Tu es mon Seigneur et mon Dieu. O Ressuscité des morts, gloire à Toi ! "
(Hymne byzantine)


Il y a 40 ans, en 1969
Au Conseil des ministres à Luxembourg, les Six condamnent le principe des taux de change flottants dans la Communauté.
Ouverture à Jérusalem du procès de l'incendiaire de la mosquée Al-Aksa.
A Cali, en Colombie, des ravisseurs enlèvent le fils du Consul de Suisse.

Wink Un des avantages de la pauvreté, c'est qu'elle vous oblige à pratiquer la vertu (Jerome K.Jerome)

Menterie de chasse
Il faut dire qu'il y en avait, des lièvres... Aux alentours de la Pierre à Lièvre (menhir), les lièvres se promenaient en troupeaux ; ça faisait une poussière telle qu'on ne voyaiyt plus rien dans la plaine.

Devinette
Plus tendre dedans que dehors,
Diminue la longueur des jours.

.niap eL

C'était il y a 82 ans
Le cinéma cesse d'être muet en 1927. Le premier film sonore, réalisation de l'Américain Alan Crosland intitulée The Jazz Singer, est montré au public. L'unique acteur prononce 354 mots en chantant et en parlant. Produit par les frères Warner, c'est un succès.

Le prénom du jour
BRUNO

Origine : Bruno est la forme méridionale de brun (la couleur). C'était aussi le surnom d'une population vivant au nord de l'Allemagne, les Brunons.
Variantes : au féminin, Bruna, Brunella, Brunette.
On peut aussi fêter les : Caste, Céloach, Isidore, Magne, Pardoux, Saturnin et, au féminin, Epiphane.

La recette express
Carottes râpées aux pommes, coriandre et comté

Belle santé
- Vous savez, confie une dame à sa bonne, je suis persuadée que mon mari a une liaison avec sa secrétaire.
- Oh ! proteste la bonne, Madame dit cela pour me rendre jalouse.


_________________

La seule chose nécessaire au développement des forces du mal est l'inaction des gens de bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/chezjoa
 
Mardi 6 octobre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 16 octobre: Journée d’action internationale !
» L'ouragan en Bretagne octobre 1987
» Hastings,14 octobre 1066- Pierre Bouet
» Le mardi, c'est folie ! (Edit Photos )
» BILAN SEPTEMBRE/OCTOBRE (edit avec photos)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Nous :: Les pipelettes :: Papottons ensemble-
Sauter vers: